Tous les coups de coeur de la rédaction

Save the date !

Disney Loves Jazz

Jazz — le 29 septembre 2018 à Disneyland Paris

Disney Loves Jazz

Pas de monde enchanté sans musique fantasmagorique. Pas de dessin animé, de Disney, sans animation musicale. On le sait, Walt aimait les watts, pas les déluges de décibels rock, mais les jeux de jazz, du be-bop au cool, parfaits pour illustrer les gags et les courses-poursuites de ses personnages hors du commun. Cuivres pétaradants comme Pluto, grosse caisse pour les fesses de Baloo, cordes sensibles pour croquer la belle Minnie, orchestres symphoniques pour happy end… Réglés comme du papier à musique, les storyboards de Disney incluaient de savantes partitions. Musique classique dans l’incontournable "Fantasia" (jouée par l’orchestre de Philadelphie sous la direction de Leopold Stokowski), jazz dixie dans "Le Monde de la Jungle" et fièvres scat dans "Les Aristochats" (avec Scatman Crothers dans le rôle de Scat Cat, à la place de Louis Armstrong malheureusement souffrant à l’époque). Moins connu, le dessin animé "Le Fou de Jazz", sorti en 1929, met en scène Mickey, né un an plus tôt, parcourant la campagne au sein d’un orchestre de jazz itinérant. Sous les traits de la souris se cache le génial touche-à-tout qui se rêvait jazzman. Et qui menait ses troupes à la baguette, au propre comme au figuré.
Inventeur des parc à thème, le visionnaire Walter a également révolutionné le monde de l’animation en développant le concept de bande sonore synchronisée (caler la musique à l’image et à l’action), dès 1928 sur "Mickey Mouse : Steamboat Willie", mais aussi dans ses "Silly Symphonies", des courts-métrages inspirés des contes populaires occidentaux, comme "Les Trois Petits Cochons". Bref, un Disney, ça se dévore tout autant des yeux que des oreilles.
L’industrie musicale l’a bien compris. Compilations et spectacles "Jazz Loves Disney", on ne compte plus les mariages pas arrangés du tout entre les stars des charts et celles des planches à dessin. Gregory Porter, Jamie Cullum,, Melody Gardot, Hugh Coltman, Nikki Yanofsky etc. ont endossé un costume de Disney. Tout sauf des nains.
Il y aura encore du lourd le 29 septembre pour vivre une nouvelle expérience "waltesque" dans son fief francilien, lors de la première édition de "Disney Loves Jazz". Un soirée exceptionnelle destinée aux familles, avec des rencontres inédites avec les personnages Disney, des jams et un concert exclusif en point d’orgue. Sur scène : China Moses, Hugh Coltman, Myles Sanko, Robin McKelle et Ben l’Oncle Soul… Des stars en chair et en os, pas des musiciens déguisés, pour revisiter les plus beaux standards des albums "Jazz Loves Disney". Plus qu’un spectacle, un nouveau tour de magie de l’Oncle Walt.

Billets disponibles sur
http://parc.disneylandparis.fr/billets/disney-loves-jazz.html

—  Youri

En savoir plus

Soirée Disney Loves Jazz

Soirée Disney Loves Jazz

29/09/2018  –  DisneyLand Paris Bailly-Romainvilliers

Retour