Tous les coups de coeur de la rédaction

Coup de cœur

Juan Rozoff

Groove — le 24 mai au Centre Paul B, Massy

Juan Rozoff

Un père franco-russe, une mère espagnole, une enfance française, marquée aux sons de la Great black music… Rozoff est une homme-mappemonde. Il aurait pu composer pour le ballet de Bolchoï, se laisser tenter par un flamenco ou se lancer dans la chanson française, c’est pourtant vers la funk que Juan Rozoff a décidé de se tourner. Pionnier de la scène funk parisienne, surnommé le "Prince français" pour son goût des cocottes de guitare sexy, façon Love Symbol, Juan y apporte sa patte et ses coups de griffes, un groove gavroche improvisé sur les chemins buissonniers du style. Dès le début des années 90, le "Fonk-Tzar" met la fièvre funk aux clubs de la capitale, Paname sous les flammes du frenchy du P-funk, plus psychédélique que pur style dans le cas de Rozoff, vite rejoint par FFF, Malka Family et Sinclair.
Multi-instrumentiste (batterie, percussions, piano, guitare etc.), artiste touche-à-tout (il s’adonne également à la sculpture), Rozoff refuse de se plier aux conventions de l’industrie musicale comme aux attentes du public : il n’a sorti que trois albums en près de trente ans de carrière, son dernier disque, Maison Rozoff (Underdog Records), date de 2009. Pas question d’occuper bêtement le terrain, ce rythme d’écriture, loin des syncopes effrénées des labels actuels, lui permet de satisfaire son goût des expérimentations, lui le roi de l’impro. Il collabore avec de multiples artistes, dont les pointures Fred Wesley, Maceo Parker ou le dinosaure des DJs David Guetta, et compose des musiques de films, telle la B.O. d’"Extension du domaine de la lutte" de Philippe Harel. Sur scène, le showman fait vite oublier son culte de la discrétion : tour à tour fantaisiste en costume de panthère ou habité, halluciné, par les dieux du up-tempo ; du groove à tout-va, tout à l’instinct, le tout rythmé par des basses qui envoient du lourd, des synthés éthyliques et des soufflantes de cuivres. Tout un orchestre.

—  Justine Souabe

En savoir plus

Juan Rozoff

Juan Rozoff

24/05/2017  –  Paul B. - Massy Massy

Retour