Tous les coups de coeur de la rédaction

Street art

Pierre Gregori

jusqu'au 21 février aux Cuizines à Chelles

Pierre Gregori

Pierre Gregori a un parcours atypique. Influencé à ses débuts par le tag au par des maîtres en la matière comme O’Clock ou Horfee, il fait du lettrage vandale sa première arme. Son but ? Magnifier les RER, les skateparks, avec ses acolytes Artiz, Fura ou encore Antone.

Il développera petit à petit ses propres personnages en passant les collages et les stickers. Puis, il posera ses inspirations contemporaines sur la toile. Sa rencontre avec l’industrie musicale changera la donne. Le groupe Sharks in a Fishbowl lui donnera l’occasion de créer un live-painting, de concevoir le visuel de son EP.

En 2010, il démarre son projet Street Moustache, sous le blaze LMV-La Moustache vaincra, où il créé à partir d’éléments de récupération, du street-art nomade et interactif. Son travail évolue graphiquement, passant du « pointillisme » aux trames colorées et coulantes, entourées d’épais tracés noirs.

Pierre Gregori prend son inspiration dans ce qu’il y a de plus humain : l’amour, le respect, le partage, le tout pour transmettre son message de paix.

Retour