Rock

SAMARITANS + The Drafts + Théo Maxyme en première partie

Une electro-rock sauvagement dansante aux influences anglo-saxonnes.

  • Vendredi 05/01/2018 à 20:30

La Dame de Canton

Port de la Gare 75013 Paris

Bateau, Péniche (150 places)

Paris 13e arrondissement

MQuai de la GareM 6

Voir la carteComment s'y rendre

10 €Sur place

8 €Prévente

Le demi est à 4 €

Modifier les tarifs

À propos

Publicité

SAMARITANS
Samaritans marie aux guitares et basses funk un savant mélange de JUNO, DX7 et autres synthétiseurs vintages, le tout orchestré par une MPC aux accents hip-hop.
Le groupe, porté par PMG Productions, a notamment été épaulé par Laurent d’Herbécourt (Phoenix, Citizens !, Jamaica…) ou encore Benjamin Weber (Parcels).
Écoutez leur premier single Can You Feel It ? :

The Drafts
Le groupe se forme à Tours à l’été 2016. Après quelques mois d’expérimentations, ils sortent en décembre 2016 une reprise de « Mambo » au format digital sous le nom de The Drafts. Le titre est enregistré dans le cadre de l’album de Remixes du projet tourangeau Éphèbe. L’EP « 2018 » sort le 28 avril, il est composé de deux titres qui nous invitent à replonger dans les clubs garage des années 90 et 2000, faisant ainsi valser Jack White et les Daft Punk sur la tombe de Kurt Cobain.

THÉO MAXYME
Je fais de la musique. Tout le temps. Beaucoup pour moi et un peu pour les autres aussi. Artiste, producteur et pirate de l’espace, j’écris mes propres titres car comme dirait Cyrano « je ne permets pas qu’un autre me les serve ». C’est rock. carrément rock et essentiellement en anglais because you know it’s more stylé. Je raconte comment je largue et surtout comment je me fais larguer. Avec quand même quelques ballades pour faire le coeur sensible devant les demoiselles.
J’aime les 70’s mais aussi ce qu’il y a avant et après parce qu’il faut pas faire le vieux con – surtout quand on est pas vieux. Je pompe chez les Libertines, les Kooks, LP, U2, Rodriguez et puis Brel… La bonne musique quoi. J’aime le mainstream mais je joue de l’indé. C’est la tragédie de mon existence. Et j’assume. J’assume ce petit changement d’accord inattendu qui met du tabasco sur la chanson, ou encore le texte un peu complexe style roman noir qui te fait passer pour un intellectuel même si tu rentreras jamais en radio avec.
Mais ce que j’aime par-dessus tout c’est retourner les salles de concert aux côtés de mes 3 singes maléfiques. Tout casser sans forcer. En musique évidemment. Je crois que c’est comme ça qu’on est soi-même.

Les artistes

Théo Maxyme

— Rock d'auteur

Théo est né à Paris en 1993. Impregné par l’art dès son enfance – son père est photographe, sa mère fait du design – il grandit parmi les mélomanes. Il forge sa culture rock à l’adolescence et apprend en autodidacte la guitare, puis la basse, le piano, l’écriture et le son.
Après des études d’Histoire et de journalisme, il change de vie pour la dédier à la musique. Il ne garde de l’ancienne que “Théo” et reprend “Maxyme “ de son grand père. Il se constitue un groupe au fil des concerts qui se font de plus en plus nombreux. L’équipe se fait inséparable.
Viennent les premières chansons, venues du rock et de ses lectures. Elles parlent d’attente et d’amour. Enregistrées en situation de concert aux majestueux Studios Ferber, “Sur le fil” voit le jour et sort le 23 mars.
La pochette, faite en peinture sur carrelage est réalisée par sa petite soeur Léna. Ce 1er EP intitule simplement “Live à Ferber”, autoproduit par l’artiste, dévoile l’intégralité d’une journée d’enregistrement memorable, chaque chanson accompagnée de sa propre vidéo “live session”. A découvrir le 19 octobre en CD, vinyle et digital.
Le début d’une aventure chantée pour durer…

S'y rendre

La Dame de Canton

Port de la Gare 75013 Paris

MQuai de la GareM 6 à 250m

MBercyM 14M 6 à 576m

RerBIBLIOTHEQUE F. MITTERRANDRer c à 664m

TransGARE DE BERCYTrans r à 605m

Bus132genrvb20genrvb24genrvb325genrvb62genrvb64genrvb87genrvb89genrvb

Choisir un itinéraire

Signaler un changement

Renseignez votre e-mail pour que nous puissions vous répondre.

Retour