Chanson

French Collection - Rubin et le Paradoxe

Le Divan Du Monde & Madame Arthur présentent leurs soirées French Collection avec Rubin et le Paradoxe

  • Mercredi 20/12/2017 à 21:30

  • Jeudi 21/12/2017 à 21:30

Madame Arthur

75 Rue des Martyrs 75018 Paris

Paris 18e arrondissement

MPigalleM 12M 2

Voir la carteComment s'y rendre

15 €billet unique cabaret concert club

Le demi est à 4 €

Modifier les tarifs

À propos

Publicité

Rubin et le Paradoxe - EP

Rubin est un magicien. Au propre comme au figuré. D’une part parce qu’il réussit une alchimie rare entre musique électronique et chanson. D’autre part parce qu’il a commencé sa vie de jeune homme en poursuivant son rêve d’enfant, à savoir devenir magicien, certainement inspiré par un père féru d’astronomie. Il ira même jusqu’à s’inscrire à l’académie de magie à Paris. Pourtant c’est la musique, son autre passion, qui devient vite l’activité principale, et même le métier de cet alchimiste du contrepied : il compose, écrit et joue pour le théâtre et la mode, ainsi que pour d’autres artistes interprètes. Pour lui, faire de la musique est une nécessité, mais enregistrer un disque n’est pas
encore un besoin.
Mais Rubin est aussi un homme. Les affres et les beautés de la vie le concernent comme tout un chacun, du deuil à la naissance, et l’inscriront dans l’urgence d’une création plus personnelle. Son premier EP ouvre les vannes de la création en son nom propre. Il lui faudra attendre la fin d’une tournée de près de deux ans des Jeux de l’amour et du hasard de Marivaux pour aboutir son projet. La bonne fortune défie toujours la logique chez Rubin, qui prend un malin plaisir à être là où on ne l’attend pas.
La fréquentation du théâtre lui a donné l’habitude de se mettre au service du texte, et des auteurs comme Koltès, Racine ou Copi l’ont autant influencé que certains musiciens. Ses références musicales piochent d’abord dans les disques des 70s que ses parents écoutaient : Pink Floyd, Moroder, Alan Parsons Project. Il y ajoute son goût pour les jeunes gens modernes des 80s, de Taxi Girl à Bashung. Nappes et boîtes à rythme sont autant de tours de passe-passe que réussit ce maître es dualité entre ses deux décennies d’inspirations.

20h : Ouverture des portes
20h30 : Madame Arthur chante Souchon au Divan Du Monde
21h30 : Rubin et le Paradoxe chez Madame Arthur
23h00 : La troupe de Madame Arthur chez Madame Arthur
23h30 Club en français jusqu'à 6h du matin
* Billet unique pour l'ensemble de la soirée *

Les artistes

Rubin et le paradoxe

Rubin est un magicien. Au propre comme au figuré. D’une part parce qu’il réussit une alchimie rare entre musique électronique et chanson. D’autre part parce qu’il a commencé sa vie de jeune homme en poursuivant son rêve d’enfant, à savoir devenir magicien, certainement inspiré par un père féru d’astronomie. Il ira même jusqu’à s’inscrire à l’académie de magie à Paris. Pourtant c’est la musique, son autre passion, qui devient vite l’activité principale, et même le métier de cet alchimiste du contrepied : il compose, écrit et joue pour le théâtre et la mode, ainsi que pour d’autres artistes interprètes. Pour lui, faire de la musique est une nécessité, mais enregistrer un disque n’est pas
encore un besoin.
Mais Rubin est aussi un homme. Les affres et les beautés de la vie le concernent comme tout un chacun, du deuil à la naissance, et l’inscriront dans l’urgence d’une création plus personnelle. Son premier EP ouvre les vannes de la création en son nom propre. Il lui faudra attendre la fin d’une tournée de près de deux ans des Jeux de l’amour et du hasard de Marivaux pour aboutir son projet. La bonne fortune défie toujours la logique chez Rubin, qui prend un malin plaisir à être là où on ne l’attend pas.
La fréquentation du théâtre lui a donné l’habitude de se mettre au service du texte, et des auteurs comme Koltès, Racine ou Copi l’ont autant influencé que certains musiciens. Ses références musicales piochent d’abord dans les disques des 70s que ses parents écoutaient : Pink Floyd, Moroder, Alan Parsons Project. Il y ajoute son goût pour les jeunes gens modernes des 80s, de Taxi Girl à Bashung. Nappes et boîtes à rythme sont autant de tours de passe-passe que réussit ce maître es dualité entre ses deux décennies d’inspirations.

S'y rendre

Madame Arthur

75 Rue des Martyrs 75018 Paris

MPigalleM 12M 2 à 130m

MFuniculaire Gare basseM fun à 365m

MBarbès-RochechouartM 2M 4 à 768m

Bus26genrvb30genrvb31genrvb32genrvb42genrvb43genrvb54genrvb56genrvb67genrvb68genrvb74genrvb80genrvb85genrvb95genrvbMontmargenrvb

Choisir un itinéraire

Signaler un changement

Renseignez votre e-mail pour que nous puissions vous répondre.

Retour