Tous les coups de coeur de la rédaction

Où sortir

À l'affiche de La Batterie

En mars, les recommandations de notre partenaire

À l'affiche de La Batterie

La Batterie

La Batterie !
1 rue de la Redoute, Quartier des Saules (78 - Guyancourt)
Voir toute la programmation

Une école de musique, un auditorium, une salle de concerts, trois studios de répétition... Un incontournable pôle des musiques actuelles.

Concerts recommandés par La Batterie :

15 mars à 20h30
Rock/Métal
Festival Metal Sphere #8
Irrepressible Wrath (metalcore)
Formé dans le duché Yvelinois et influencé par la scène Prog et Metal Moderne, Irrepressible Wrath vous livre un Anlcore Progressif doux et rafraîchissant.Vous y retrouverez les fiers compagnons Hubert le ménestrel, Olou et Emilien les joueurs de mandoline, Asus le bassiste – plus carré qu’un losange – ainsi que Gwen le percussionniste (il faut le savoir).
Laissez vous séduire par le raffinement de morceaux tels que « Soupe de Sp
rme » ou encore « Smegma Teen Spirit ». Les fans de Hypno5e, August Burns Red, Thy Art Is Murder et Johnny Hallyday devraient pouvoir trouver leur bonheur en assistant à la performance de ces trublions du bon goût, à condition de ne pas être doté de l’ouïe.

Midnight Blackout (post hardcore)
Midnight Blackout (MBO) est un groupe de Post Hardcore/Math Rock formé à Paris en Octobre 2017, et constitué d’anciens membres de Gaidjinn, The Great Divide, et d’Aphrodite’s Baby. Leur premier EP, Hangover, est disponible en streaming depuis le 24 mai 2018 sur Bandcamp et toutes plateformes de streaming musical (Spotify, Deezer, Soundcloud…).
Tout au long des compositions de ce 5 titres, le groupe a travaillé un son puissant et un groove oscillant entre énergie, aggressivité, mélodies et émotions. Cet EP “Hangover” a été enregistré et mixé par Duff Rodriguez (Mejej Studio) et masterisé par Anthony (Huitish mastering).

Kadinja (metal progressif)
Kadinja est un quintet métal progressif fondé à Paris en 2013. C’est en décembre de la même année que son premier EP éponyme voit le jour. Travaillant son style et son identité technique, le groupe dévoile son premier album, Ascendancy en février 2017, qui lance réellement la carrière du groupe avec un accueil chaleureux de la presse et un fort intérêt du public.
Kadinja devient alors rapidement un groupe coté de la scène métal française, de par son premier album, mais également les différents performances solo de ses musiciens.
Le groupe a également sorti l’album Super 90′ le 18 janvier 2019, avec comme challenge de toucher une audience s’étendant au-delà du métal, cet album tend vers une approche plus conceptuelle, plus rock, et un pas plus loin dans la technique musicale.

Shining (Nor) (blackjazz)
Shining (à ne pas confondre avec le groupe suédois de black métal du même nom) est aujourd’hui un quintet universellement reconnu en Norvège comme l’une des formations les plus intéressantes du pays.
Son essence est avant tout free jazz, l’envie d’être totalement libre, mais se veut à ce point libre qu’elle n’en utilise que son aspect versatile en oubliant quelque peu sa précieuse et essentielle grammaire. Ses quatre premiers disques reçoivent tous un accueil critique unanime, faisant monter en puissance l’écriture du groupe et son identité.
Déployant des accointances avec le rock, le metal, et bien entendu la musique progressive, sa musique est chargée d’une intensité changeante lui permettant de jongler aisément avec tous ces référentiels.

22 mars à 20h30
World/Jazz
Femmes du cèdre
Consacré aux compositrices du Liban et de sa diaspora, ce concert offre un magnifique florilège de la jeune musique libanaise écrite. Musique multifacette, à l’image du pays d’origine.
La pianiste Christine Marchais et le saxophoniste Marc Sieffert ont enregistré en 2012 La sève du cèdre, premier CD consacré à un panorama de musiques savantes libanaises.
La jeune violoncelliste Juliette Sieffert les rejoint sur scène pour former un trio et offrir une belle diversité de timbres à ce concert inédit.

Christine Marchais : piano

Marc Sieffert : saxophone

Juliette Sieffert : violoncelle

Programme :
Ouverture et présentation des compositeurs : Zeina Saleh Kayali
Irma TOUDJIAN (née à Beyrouth en 1955) : Per pianoforte A49
Violaine PRINCE (née à Beyrouth en 1958) : Elégie – saxophone et piano dédiée au duo Marchais Sieffert
For Klezmer and ever– saxophone et piano
Mona A AHDAB (née au Liban en 1966) : Rencontre – piano
Claude DEBUSSY (1862/1918) : Sonate Violoncelle et piano en trois mouvements
Poème de Nadia Tueni
Rita GHOSN (née à Beyrouth en 1963) : Sur un fil – piano
Intermède – piano
Bushra El TURK (née à Londres en 1982) : Taqsim aala Taqsim – violoncelle
Présentation des compositeurs : Zeina Kayali Saleh
Poème de Marie Josée Rizkallah
Roula BAAKLINI : (née à Beyrouth en 1962) : Toccata sur des thèmes syriaques – piano
Georges BAZ (Caire-1926 + 1912 Liban) : Barcarolle – saxophone et piano
Katia MAKDISSI-WAREN (né en 1970 au Québec) : Résonnance Gothique – piano
Violaine PRINCE : Fantaisie revisitée – violoncelle saxophone et piano
Elia KOUSSA (né en 1978 à Rahbe-Akkar – Liban) : Scherzo – saxophone piano et tape

23 mars à 20h30
Rock/Pop
Thylacine + Jaffna
Thylacine
Qu’importe si le thylacine, sorte de mammifère au pelage tigré, vient de Tasmanie, c’est en Argentine que le jeune prodige de la scène électro française a décidé d’enregistrer son deuxième album. Thylacine s’est offert une caravane datée de 1972, la fameuse Airstream tout en aluminium et l’a lui-même, magnifiquement transformée en studio d’enregistrement. Il embarque ensuite sa belle américaine sur un cargo pour la récupérer un mois plus tard à Buenos Aires. Direction la Cordillère des Andes.
C’est l’attrait de l’inconnu et l’absence absolue de repère qui donnent envie à Thylacine de s’évader en Amérique du Sud pour enrichir son electronica, et conjuguer à merveille les mélodies aériennes de Moderat, la touche solaire d’un Nicolas Cruz, et la puissance techno d’un Paul Kalkbrenner.
Immergé dans des paysages désertiques et lunaires, Thylacine se rapproche de sonorités plus acoustiques, et retrouve aussi le saxophone, son instrument de prédilection.
C’est une électro hypnotisante que l’on imagine au fil des kilomètres de routes, composée en solitaire dans l’intimité de son studio nomade, au milieu de canyons multicolores, de dunes de sable, de forêts de cactus géants, et de sommets enneigés…

Jaffna
Jaffna, c’est Stan et Bravin, un duo électro-pop iconoclaste issu de la rencontre du feu et de la glace.L’entente entre ces deux personnages est immédiate. Rapidement, ils composent un morceau, Oslo, dans la ville du même nom. Histoire d’avoir un avis éclairé sur la question, ils l’adressent au boss du label Intuitive records, qui leur propose de les signer. Tout est fluide. Certainement parce qu’ils ont des profils terriblement complémentaires.
Stan aime la minimal techno, la house. Bravin, lui, apprécie plus l’électro-pop et le R’N’B. Le chanteur Stan apprend peu à peu la technique pendant que Bravin désapprend sa formation classique. Des influences multiples et des parcours croisés qui se ressentent en filigrane dans les productions du duo et les enrichissent.
Le 20 avril, Jaffna était de retour avec « Retrograde », deuxième EP gorgé de sons plus rétros. Seraient-ils amateurs de la série Stranger Things ?
Les comparaisons ne valent parfois pas grand-chose mais s’il fallait en trouver une pour cet EP, ce serait du côté de Moderat et de Majid Jordan. Dark et léger à la fois, « Retrograde » traduit la volonté assumée du duo de profiter de leur plus grande maîtrise technique pour vous faire bouger, notamment sur scène.

27 mars à 20h30**
Rock/Blues
Ana Popovic + Gaëlle Buswel
Ana Popovic
Ana Popovic, guitariste et chanteuse de blues rock des plus respectées au monde, lancera «Like It On Top», un album concept dans lequel elle explore dix aspects de l’autonomisation des femmes sur dix nouvelles chansons.
« Être au top », c’est atteindre son propre potentiel. Réussir à jongler entre travail, famille, vie sociale, attentes des autres, de la société, tout en repoussant les limites. Se renouveler et inspirer les autres. » «Like It On Top» célèbre les femmes qui prennent des initiatives, se développent, inspirent et motivent. Il consiste à se sentir bien dans sa peau et dans ce que vous faites. » Ces dix chansons couvrent des sujets en partie autobiographiques et en partie plus larges destinés à toutes les femmes – désir et fantaisie, sentiment d’autonomie, mariage et comment avoir un homme fort comme partenaire.
Mais il crédite aussi les hommes qui sont suffisamment motivés et éclairés pour soutenir les femmes dans leur quête d’être leurs meilleures versions d’elles-mêmes. Le premier single, « Like It On Top », souligne que derrière chaque femme épanouie se trouve l’homme qui comprend l’importance de faire des femmes des leaders dans la société. Et la dernière piste, la douce « Honey I’m Home », rend hommage à un nombre toujours croissant de familles dans lesquelles les hommes abandonnent leur carrière pour soutenir la carrière d’une femme.

Gaëlle Buswel
Plongez dans l’univers de Gaëlle Buswel, auteur-compositeur-interprète et guitariste parisienne !
Gaëlle Buswel, une artiste atypique qui ne laisse pas indifférent. Une voix à faire frissonner les entrailles qui déclenche frissons et chair de poule en série. D’une générosité et d’un naturel absolu, cette jeune femme au sourire ravageur est une bête de scène avec une solide expérience du live.
Plus de 500 concerts en Europe et 2 tournées en Amérique du Nord, en Polynésie et au Japon à la sortie de son 2ème album « Black to Blue » (2014). Un nouvel opus « New day’s Waiting » est sorti le 31 mars 2017.
C’est donc aujourd’hui ses propres titres et son univers musical coloré par ses influences Américaines de blues rock, folk et rock 70’s mais bien ancré dans son époque, que Gaëlle Buswel partage avec son public. Des textes qui vous touchent en plein cœur, des mélodies qui vous saisissent et vous transportent. Sa capacité à traduire sa vision du monde en musique fait d’elle une artiste complète, sincère, unique.

29 mars à 20h30
Rock
Festival inSenSés : The Mocking Roosters, Be Kitch et Médium Douce
The Mocking Roosters
The Mocking Roosters est une formation de rock bâtie sur l’envie commune de ses membres de fusionner les styles musicaux pour créer le leur. Le groupe, initié en 2014 à St Quentin en Yvelines est composé de deux guitaristes, un bassiste, un batteur, un pianiste-percussioniste et un chanteur. Six membres pour six personnages, dont l’histoire traverse différentes ambiances et univers musicaux. Les influences pop, blues, classic-rock, jazz, hip hop se mêlent dans une énergie définitivement rock.

Be Kitch
Formation de rock aux influences blues/alternatif issue des studios de La Batterie, Be Kitch est un pur fruit du hasard musical. Le groupe développe un répertoire qui refuse de choisir entre un rock à la papa et une pop-folk naïve. Avec des compos qui se lancent à la recherche d’ambiances denses et chaleureuses, Be Kitch choisi de naviguer dans des harmonies qui ne demandent aucune clef pour se laisser entraîner.

Médium Douce
Né de la rencontre de quatre percussionnistes passionnés de musiques électroniques, Medium Douce voit le jour à Paris en 2016.
Ces musiciens issus de cursus Classique et Jazz en conservatoires, proposent une musique techno, minimale, house et parfois même post rock. Chaque morceau est une composition originale. Leur formation hors du commun associe les machines aux synthétiseurs et aux percussions (tels que le marimba, le vibraphone, la batterie et autres instruments à peaux et petits accessoires).
Nourris d’influences nombreuses et diverses, ils s’inspirent aussi bien de Bonobo, Four Tet, Joris Voorn, Floating Points que de Steve Reich ou encore Stephan Bodzin.

—  Source partenaire

Retour