Tous les coups de coeur de la rédaction

L'actu des Salles

À l'affiche de La Batterie

En Juin, les recommandations de notre partenaire

À l'affiche de La Batterie

La Batterie

La Batterie !
1 rue de la Redoute, Quartier des Saules (78 - Guyancourt)
Voir toute la programmation

Une école de musique, un auditorium, une salle de concerts, trois studios de répétition... Un incontournable pôle des musiques actuelles.

Concerts recommandés par La Batterie :

7 Juin à 20h30
Rock/Blues
Delgres + Little Bob Blues Bastards + Howlin’ Jaws

Delgres
Une batterie métronomique et féline à la fois, des riffs de guitare dobro trempés dans la braise, un tuba cabossé d’où s’échappent des lignes de basse telluriques…
Voilà Delgres, un power trio qui réinvente le blues en y injectant une transe rock abrasive qui évoque autant la soul des Touaregs que celle de John Lee Hooker et des Black Keys, tout en portant un message séculaire, celui de Louis Delgres, héros de la lutte contre l’esclavage en Guadeloupe.
Voilà aussi pourquoi cette musique rebelle et brûlante, à travers les frissons qu’elle dégage, nous parle autant aujourd’hui, en faisant vibrer aussi bien nos corps que nos esprits.

Little Bob Blues Bastards
Little Bob est un des pionniers du Rock français, à ne pas confondre évidemment avec le Rock EN français. En effet, à ce jour, Bob chante toujours en anglais, et ce depuis l’époque où le simple fait de s’exprimer aussi était au minimum un gage de qualité, distinction et swing par rapport à la variété française. Non pas que Bob n’aime pas la langue de Voltaire, mais il estime, en esthète de la musique qu’il aime, que c’est mieux ainsi !
Little Bob voue un véritable culte à la façon de chanter des « vocalistes » du Rock et du Blues, de Little Richard à Howling Wolf ou Eric Burdon, qu’il a aujourd’hui rejoint dans le cercle des grands et, pour lui, brailler en anglais représente toujours un parti pris, un pacte délibéré, une révolte profonde contre les lois du « Show Biz » et les « quotas » des médias audiovisuels.

Howlin’ Jaws
Howlin’ Jaws c’est la formule bénie du rock’n’roll : un chant énergique et sexy à souhait, une guitare aux riffs incendiaires, une contrebasse slapée en diable, et une batterie qui vous atomise, le tout joué par trois parisiens aux gueules de stars de ciné.

Ils tapent dans une petite vingtaine et devraient être sponsorisés par des marques de gomina vu l’usage qu’ils en font. Leur musique c’est des compositions originales prenant racine dans la surf californienne, dans le swamp blues du sud, ou encore dans les productions blues et R&B de Chicago, pour donner des fruits contemporains : un rock’n’roll sauvage et parisien à la sauce du Jaws.

8 Juin à 11h
Jazz/Jeune Public
Dans mon jardin

Isabelle Olivier
Isabelle Olivier convie les plus jeunes spectateurs à un joyeux récital de jazz à partir des comptines déjà bien connues des enfants. Harpe, clarinette et percussions revisitent les chansons de notre enfance sur la nature et le jardin, de véritables standards : J’ai descendu dans mon jardin, Gentil coquelicot, À la claire fontaine, Colchiques dans les près, etc.
Sur la base de ces thèmes, le trio improvise à volonté, explorant différents styles du monde entier (bossa nova, tango, valse…) et révèle la richesse mélodique, harmonique et rythmique de la harpe.
Le récital sera accompagné d’un joli bouquet de comptines poétiques dites par Annie Mazetier.
Son amour de la beauté occupe la place centrale de sa musique. – Dernières nouvelles du jazz.

A partir de 2 ans / Durée : 35 minutes
Lieu :
La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt

15 Juin à 20h30
Classique
Trio d’anches

Trio Zoboa
Le Trio Zoboa présente un concert en hommage au fameux Trio d’anches de Paris, formation de chambre emblématique de l’entre-deux-guerres.
Le programme, qui s’inscrit dans le cadre des commémorations du centenaire du traité de Versailles en lien avec l’exposition itinérante Après la Grande Guerre, Guyancourt, offre un ravissant bouquet d’œuvres de la musique française du 20ème siècle pour hautbois, basson et clarinette.
Laissez-vous envoûter par ces mélodies simples et évocatrices, nostalgiques ou avant-gardistes à la découverte d’un patrimoine musical encore trop peu connu.

Trio Zoboa :
Christelle Chaizy : hautbois
Mathieu Duch : clarinette
Pierre Walter : basson
Compositeurs : Jacques Ibert, Alexandre Tansman, Darius Milhaud, Georges Auric, Henri Tomasi, Reynaldo Hahn, Albert Roussel, Eugène Bozza, Jean Françaix

Lieu : Auditorium

—  Source partenaire

Retour