Tous les coups de coeur de la rédaction

Entretien

François Staal, poète et rockeur

Rock — le 28 septembre au Trianon

François Staal, poète et rockeur

Auteur, compositeur et interprète, François Staal sera en concert samedi 28 septembre au Trianon pour présenter son nouvel album L'en-vie, un opus qu'il définit comme un rock de "résistance, émotion, colère, mots d'amour et de désespoir en osmose avec un infini optimisme."
Rencontre.

"L'en-vie" est ton sixième album et on ressent que tu es toujours aussi imprégné de poésie. Quel est ce lien particulier, qui à l'air puissant dans ta musique, entre le rock et la poésie ?
« La poésie, cette longue hésitation entre le son et le sens » Paul Valéry.
Je crois que mon écriture est poétique, et que c’est indépendant de ma volonté. Mon regard sur le monde l’est aussi, certainement.
Alors, mon travail artistique, mon écriture en toute logique, l’est aussi. La définition de poète est « celui qui pratique la poésie », ce qui fait de moi un poète, mécaniquement (je n’ai pas dit un BON poète, mais un poète assumé). Ce mot n’est pas honteux ou prétentieux, c’est juste une réalité, je pratique la poésie, je suis un poète. Je crois que de la même manière qu’on écoute une chanson dans une langue qu’on ne comprend pas (par exemple beaucoup de gens écoutent des chansons en anglais sans en comprendre le sens), quand un texte poétique est chanté, on a quelque chose du même ordre, et je pense que c’est plus puissant, cela permet de s’approcher au plus près des sentiments, qui sont par définition indéfinissables … Alors, ces choses que l’on veut partager, on les approche par ce, ces, subterfuges, métaphores, anaphores et autres oxymores et on arrive finalement et paradoxalement, à être plus proche de notre vérité, plus humain ! La poésie rend plus humain, plus VRAI.

Tu disais récemment que ”finalement être rock, c’est tout se permettre, quel qu’en soit le prix : chercher, s’amuser, prendre des risques.” Est-ce que faire du rock est pour toi un moyen d'être plus libre ?

Oui, bien sûr. Etre Rock, ce n’est pas écouter un style de musique, c’est un état d’esprit… une attitude, presque une croyance. Dans Rock, il y a rebelle. Et il y a musique. Et il y a hors norme…
Enfin, il y a tellement de choses. Si tu vas à un entretien d’embauche et que tu dis « hey ! moi je suis rock’n roll », ce ne sera pas anodin. Il y a de la liberté, bien sûr là dedans. Et franchement, on en a tellement besoin, surtout en ce moment. Moi j’y entends aussi « désobéissance (civile ?) » et ça pour moi, il n’y a rien de mieux pour exister et se trouver !
Oui, c’est un moyen d’être plus libre.

Tu a beaucoup fait de musique à l'image, ça veut dire quoi pour toi faire de la musique pour de l'image ?
C’est une merveille. Totalement complémentaire avec mon autre moi-même qui est auteur compositeur interprète. Je crois que la musique est le meilleur moyen pour parler de l’abstrait (j’entends, les sentiments, l’amour, la colère, la passion, la haine, l’ennui…) toutes ces choses qui sont indéfinissables, mais tellement notre quotidien !
La musique de film c’est avant tout exprimer ces choses qui sont « au delà » de l’image (dans la tête des acteurs ? ou dans l’inconscient dégagé par le décor, que sais-je…), et j’adore faire ça…
C’est assez inné chez moi (et finalement pas si loin d’écrire une chanson). Et s’ajoute à ça mon péché mignon, écrire pour une formation symphonique et rencontrer et travailler avec des musiciens d’un incroyable talent et de tous horizons. J’aime !

Tu peux nous en dire un peu plus sur le concert de samedi prochain au Trianon ?
Oui : VENEZ !!
Pour un artiste indé, comme moi, c’est juste incroyable d’arriver à faire des concerts comme celui-ci, c’est un acte de résistance !
Je ne sais pas si je pourrai en refaire un un jour… dans ce type de salle, cette jauge, et avec mes ami(e)s de Zebrock qui me soutiennent…
Ce sera la sortie de mon nouvel album, un virage (léger) dans mon travail. Avec une (presque) toute nouvelle équipe. Un univers chanson rock marqué.
C’est different de ce que vous entendez en ce moment. Cela aura du caractère, ce n’est pas formaté !!!! donc il s’y passera des choses.
Pour cet album, j’ai eu la chance de rencontrer un super distributeur aussi (L’autre Distribution) qui sera aussi avec nous.
On va jouer tout l’album ! ET les vinyls et cd seront en vente dans la salle, cette magnifique salle.
Le puzzle est parfait, il ne manque plus qu’une seule et unique pièce !
Toi qui me lis !
Alors, à samedi.

En savoir plus

François Staal

François Staal

28/09/2019  –  Le Trianon Paris 18

Retour