Tous les coups de coeur de la rédaction

Artiste

JUAN RAMOS

" Cristal ", quand l'émotion éclate en TANGO

JUAN RAMOS

L'émotion c'est le tango ! Les blessures c'est le tango !
les joies, les peines, et ce qui peut générer des battements de coeur ardents, c'est le tango !
Le dernier album de Juan Ramos est empreint de ce qui compose au sens large la passion.
Et que serait la vie sans l'aborder avec passion ?...une existence non essentielle...?

"Cristal" est son nom, comme une fragilité, cette transparence qu'accepte Juan Ramos, sans retenue, scintillant, aux fêlures évidentes d'une carapace forte paraissant lisse.
Le tango argentin n'est pas uniquement une danse, une étreinte vacillante et improvisée ayant pourtant une allure parfaitement millimétrée, un échange pendant lequel les duos s'entremêlent, s'attirent et se repoussent, accompagnant et supportant l'ivresse des émois de "l'autre". Le tango argentin est aussi "chanson".
La musique est le support idéal des maux d'amour, et Juan Ramos s'est entouré de quelques-uns des meilleurs musiciens de Tango tel le bandonéoniste Facundo Torres à la direction musicale et arrangements (également musicien pour Gotan Project, Catherine Ringer...), par Benjamin Sebban au piano (arrangeur, compositeur et diplômé du conservatoire M. Falla de Buenos Aires, ayant joué sur les plus belles scènes argentine et brésilienne), l'artiste chilien Jaime Flores Caceres au violon (proactif dans l'univers du tango, des musiques actuelles au Chili et en France), le contrebassiste talentueux Romain Lecuyer (aux multiples participations de projets éclectiques autour du tango, hip hop, funk, musiques actuelles).
Surprenant de bouillonnements, d'états d'âme, d'éclats de voix aiguisée et grave, Juan Ramos démontre que le coeur de l'homme n'est pas insensible.
Cristal, matière idéale pour exprimer le tango argentin de Juan Ramos, aux multiples ramifications veineuses atteignant toujours le "coeur" battant la chamade, semble capable de faire valser, chavirer les esprits les plus imperméables, bousculer comme un navire par des vagues immenses.
Chanteur expressif, à l'intonation parfois "théâtrale", Juan Ramos sait traduire son "vécu" auprès de ses auditeurs.
Ce nouvel album dont la sortie est prévue pour le 16 avril prochain, sous le label de la Compagnie Cambalache, au large éventail de tempos, soulève les passions et emporte l'émotion. C'est une compagnie fondée en 2002, dont l'ADN est constitué d'échanges de savoirs, de cultures, nourrissant l'esprit par le partage créatif, il est aussi le nom de l'un des plus célèbres tangos des années 40. A l'image de l'artiste, La compagnie Cambalache dispense également des cours de chant, de prise de parole en public et de travail sur la libération de la voix.
Après onze chansons déroulées dans la langue typique du tango argentin, Juan Ramos clôture cet album par un douzième titre, cette fois ci en français, le mondialement connu "Parlez moi d'amour", interprété avec beaucoup de délicatesse.
L'artiste originaire de Buenos Aires, décoré du titre "révélation jeune voix" en 1997, a interprèté en Argentine : "Jesus Christ superstar", "Ascenso y Caída de la Ciudad de Mahagony", "Los indios estaban cabreros", a vécu plusieurs années en France, où il a pu être complice dans la création des spectacles : "Volver !", "TangOpera", "Tango Jazz", "C'est la faute à Gardel !"...
Il n'est donc pas novice puisque son premier album "Retumba tango" date de 2015, et il prouve une fois encore son immense talent, que ce soit à la direction artistique, acteur, chanteur, interprète, rien ne semble pouvoir le freiner.
Les éclats de "Cristal" pourraient trouver un alibi dans cette expression taillée sur mesure pour le tango : "Le coeur a ses raisons que la raison ignore".
Dans une période peu propice à l'expression des voix, camouflée derrière de vulgaires masques nous tirant les oreilles, voici un album qui a le mérite naturel de laisser libre cours à l'expression émotionnelle sans barrière qu'il fait bon entendre, mêlant intimement romance, passion, nostalgie, désespoir, joie et souvenirs, sur un tapis rouge incandescent qu'aucune intempérie ne peut éteindre, qu'aucun dictat ne peut résoudre à se taire.

Pour streamer l'album CRISTAL
Juan Ramos sur FB
Site web de la Compagnie Cambalache

—  Lyloves you

Retour