WorldJazz

Lisbonne Café+Woods Trinidad Legend au Port du Salut

Lisbonne Café+Woods Trinidad Legend au Port du Salut

  • Jeudi 04/04/2019 à 20:00

Au Port du Salut

163 Rue Saint-Jacques 75005 Paris

Paris 5e arrondissement

MCluny-La SorbonneM 10

Voir la carteComment s'y rendre

Pas de prix renseigné

Ajouter un tarif

À propos

Publicité

Lisbonne Café est né début 2016 à Paris.
Le groupe revisite un répertoire de fados, de sambas et de mornas cap-verdiennes traditionnels mais crée aussi ses propres compositions, un parcours où les mots de Verlaine répondent à ceux de Fernando Pessoa ou de Vinicius de Moraes.

Parrainé par Teofilo Chantre, le groupe rassemble autour de la chanteuse Sylvie Sélavy, Juliano Beccari, pianiste fraîchement débarqué de Sao Paulo, le contrebassiste Philippe Leiba, fin connaisseur des univers musicaux brésiliens et portugais, et, dernier arrivé, le percussionniste et guitariste Ney Veras, originaire de Bahia, qui a accompagné de grands noms de la musique brésilienne.

Wilfred Trevor Woodley Originaire de Trinidad, le pianiste Wilfred Trevor Woodley alias Woods est certainement le secret le mieux gardé du jazz caribéen. À la fin des années 50, ce dernier se rend à
Londres où il contribue à l’essor culturel du quartier de Notting Hill. Sa vie est mouvementée. Il fuit le Royaume-Uni, avant de rejoindre Paris, à la fin des années 60.
Dans le sillage de Dexter Gordon et Chet Baker, Woods joue alors dans les clubs de la capitale. Dans les années 90, il retourne à Trinidad. Hélas, un camion écrase ses jambes.
Face aux médecins, il répond avec aplomb : « Tant que je peux jouer du piano, tout va bien... » À la fin de cette décennie, le compositeur antillais connait une période créative fertile. Il forme Kalja, groupe au sein duquel il mixe les répertoires orientaux et indiens, e tout mâtiné de calypso jazz. Woods retourne une dernière fois à Trinidad en 2008. Il y restera deux ans, avant de disparaitre. Les personnes qui le connaissaient le décrivent
comme un ami voire un mentor. Pour l’histoire, Woods n’a pas enregistré d’album. Il n’a jamais voulu commercialiser sa musique...
Woods Trinidad Legend Le groupe Woods Trinidad Legend joue aujourd’hui les compositions du pianiste trinidadien. Emmené par Yog, guitariste proche de Woods, ce quintet parisien perpétue
un registre unique.

Yogev Ben Yosef - Guitare
Norluc Lovius - Basse
Benjamin Aubry - Sax soprano
Olivier Giommi - Sax tenor
Calvin Yug - Percussions
Liens
SoundCloud

Participation 10€

En savoir plus

Les artistes

Lisbonne café

— Cabaret luso-gaulois qui explore les affinités entre Chanson Française et musiques portugaisez comme le Fado, la Morna , le Choro ou la Bossa.

Lisbonne Café est un cabaret luso-gaulois qui explore les affinités entre Chanson Française et musiques des pays d'expression portugaise comme le Fado, la Morna , le Choro ou la Bossa.

Bien qu’inscrit dans la filiation du cabaret, Lisbonne Café a choisi de brouiller les pistes et s’est construit de manière organique et intuitive : autour de la comédienne et chanteuse réaliste Sylvie Sélavy, lisboète depuis plus de 20 ans, ‘s’est établi un dialogue entre des musiciens issus de la Jazzosphère, le pianiste d'origine portugaise Laurent de Oliveira et Philippe Leiba contrebassiste fin connaisseur des univers musicaux brésiliens et portugais.

WOODS TRINIDAD LEGEND

" Wilfred Trevor Woolley «Woods» était un pianiste de Trinidad. De parents et grands parents pianistes, il commence à jouer du piano à l'âge de quatre ans, à dix ans, Woods joue déjà au niveau professionnel.

Il quitte Trinidad pour aller à Londres à la fin des années 50 pour rejoindre la scène de Jazz Calypso de Notting Hill. Il fait vite la connaissance de Michael De Freitas, aussi connu sous le nom de Michael X pour son combat local pour la cause du Black Power en ces temps de racisme.

Woods joue pour lui dans sa résidence de Pewis Square. Michael De Freitas, dans son autobiographie décrit la scène musicale de l’époque comme une « progression naturelle de l'agitation de la rue ». La vie de Woods fut mouvementées. Cela le conduit en prison, et à fuir l’Angleterre. Il fuit en Suisse, pendant deux ans, puis se dirige vers Paris à la fin des années 70. Il joue dans les clubs de Jazz de Montmartre av. sebastopol et rue st dénis .

En ces temps de libération, avec un ami, il arpente l’Europe en deux chevaux. De la Turquie, jusqu’à la route de la soie en Inde, en passant par l’Afghanistan et l’Himalaya. Il voyage au Maroc, en Suède pendant deux ans, puis s’installe en Allemagne et intègre un groupe de professionnel. Ils jouent ensemble, effectuent des tournées, mais joue surtout pour des soldats dans des bases de l’armée américaine en Europe.

Dans les années 80, il retourne à Trinidad. Hélas, pendant une tentative de coup d’état le chaos se répand à Port d’Espagne. Un camion le renverse dans une rue et écrase ses deux jambes.

Quand les médecins réussissent à sauver une de ses jambes il répond : « tant que je peux jouer du piano, tout va bien ». A la fin des années 90, il découvre qu’il a une fille, à Tel Aviv. Il a 60 ans, et c’est sa dernière et sa plus productive période de création. Il est très malade et se déplace en fauteuil roulant depuis son accident. Il forme alors le groupe « Kalja »,

pour composer la musique unique de Woods. Un mix de musique oriental,indien,avec du Jazz Calypso en gardant les spiritualisme comme base . Entre 1998 et 2008 il compose des centaines de morceaux.

Woods retourne une dernière fois à Trinidad en 2008. Il y restera deux ans, avant de disparaitre et de laisser cinq enfants. Les personnes qui le connaissait le décrivait comme terriblement honnête, mais aussi comme un véritable ami et un mentor. Woods n’a jamais enregistré d’album en studio, il n’a jamais voulu publié officiellement sa musique en masse. Il a toujours joué pour les gens et n’a jamais recherché la fortune ou la gloire.

Woods, le groupe, cherche aujourd’hui à préserver les compositions de Woods, en les jouant et en faisant survivre le légende. "

S'y rendre

Au Port du Salut

163 Rue Saint-Jacques 75005 Paris

MCluny-La SorbonneM 10 à 574m

MPlace Monge (Jardin des Plantes)M 7 à 747m

MOdéonM 10M 4 à 758m

RerLuxembourgRer b à 175m

Bus21genrvb24genrvb27genrvb38genrvb47genrvb58genrvb63genrvb70genrvb82genrvb83genrvb84genrvb85genrvb86genrvb87genrvb89genrvb96genrvb

Choisir un itinéraire

Signaler un changement

Renseignez votre e-mail pour que nous puissions vous répondre.

Retour