L'agenda parisien de vos concerts, de vos musiques, de vos passions

2603 concerts à Paris et région parisienne dans 488 lieux

Prochains concerts en région parisienne : nos coups de coeur

  • Nick Mulvey le 31 mars au Trianon

    Nick Mulvey le 31 mars au Trianon

    Un caméléon. Après cinq années à trimballer son hang (percussion tonale ressemblant à deux woks en métal posés l'un sur l'autre) au sein du groupe de jazz Portico Quartet, le jeune songwriter anglais avait ressorti, début 2014, sa guitare acoustique pour lorgner les rives du folk. Son premier album solo, First Mind (Fiction/Universal), proposait des ballades (...) lire la suite

  • Oligarshiiit à la Scène du Canal Jemmapes le 1er avril

    Oligarshiiit à la Scène du Canal Jemmapes le 1er avril

    Des rimes et des popopows à la Scène du Canal, oui mais : Oligarshiiit se compose de trois personnalités qui kickent les thèmes qui leur tiennent à coeur, 3 MC's qui se sont regroupés pour un projet qui s'est très vite monté, avec déjà un premier album, Les 3 royaumes, et plusieurs concerts acclamés et plébiscités par un public de plus en plus conquis. A l'écart (...) lire la suite

  • Songhoy Blues le 3 avril lors des Chorus des Hauts-de-Seine, Parvis de la Défense (avec Push Up)

    Songhoy Blues le 3 avril lors des Chorus des Hauts-de-Seine, Parvis de la Défense (avec Push Up)

    "Music in exil", un titre tout trouvé. C'est en effet sur les chemins escarpés du départ et les sentiers cachés que les quatre musiciens, originaires de Tombouctou, ont cheminé pour fuir le nord du Mali ravagé par la guerre. Ils trouvent refuge à Bamako et commencent à donner quelques petits concerts dans les cabarets poussiéreux de la capitale malienne. Le manager de (...) lire la suite

  • Chanson Politique vue par Laurent Dehors au Théâtre Traversière le 4 avril

    Chanson Politique vue par Laurent Dehors au Théâtre Traversière le 4 avril

    Ah les discours ! Ces grands mots qui ont su changer le cours de l'Histoire (« I have a dream ») ou qui essaient de nous faire entrevoir vers où marche l'histoire (« Yes we can »), tout un panel de concepts et d'idées que nous avons appris à vivre à travers une allocution, un slogan, une chanson. Et si on déstructurait tous ces mots pour les cueillir autrement, (...) lire la suite

À la Une

Adam Cohen, king de l'intime

Rien de plus facile que d'infiltrer un concert intimiste. Pas de dress code imposé, pas de bousculade dans la file d'attente, pas d'hystérie dans le public. Le genre intimiste répond à plusieurs critères qu'il faut respecter à la lettre. Sans quoi on aborde d'autres territoires : le concert impudique (ça pleurniche sur scène), le concert neurasthénique (pas d'ambiance), le concert trop intimiste (salle vide). Au Café de la Danse, Adam Cohen nous fait une démonstration de récital feutré. Opération séduction. Le bellâtre arrive sous une lumière tamisée. Voix chaude, profonde, sensuelle – on songe au père, Leonard, forcément. Belle gueule, la quarantaine ténébreuse, cheveux en arrière, barbe de trois jours. Frusques d'artiste bohème choisies avec soin. Un latin lover intello avec qui toute femme aimerait boire une tasse de Nespresso. What else ?

Le manteau faussement élimé, Adam caresse sa guitare et chante d'une voix parfaitement posée ses histoires de cœur brisé. Au premier rang, le public féminin est déjà conquis. On voit de jolies filles, cheveux longs, pencher la tête et accueillir, un doux sourire aux lèvres, les mélopées languides du bel Adam. Sur scène, le chanteur est entouré d'un orchestre presque exclusivement féminin : une jolie guitariste aux cheveux longs, une jolie violoniste aux cheveux longs et une jolie violoncelliste aux cheveux longs. Il y a aussi un batteur/guitariste masculin, mais il porte aussi les cheveux longs. Tout cela fait beaucoup de cheveux longs sur scène et dans le public, et donc beaucoup de shampoing, méditais-je, tombant par là même dans l'un des écueils du concert intimiste : la déconcentration. Les morceaux se ressemblant peu ou prou, il arrive qu'une pensée parasite nous sorte du bain amniotique où nous nous prélassions. Heureusement, on retrouve vite le fil. Adam n'a pas bougé, il parle toujours de « skin so sweet » et de « kisses soft and warm ». Ses musiciennes et choristes changent de place, coiffent un chapeau mou (clin d’œil à Leonard), ébauchent de petites chorégraphies. Tout cela, hélas, est trop huilé pour toucher vraiment. L'intimisme perd sa saveur quand il est trop calculé. Adam ose quelques blagues grivoises pour apporter une note décontractée « comme à la maison ». Mais qui croire ? Qui est-il ? Le blagueur un rien macho ou le « broken heart » grimaçant sa souffrance quelques secondes plus tard ? Cet Adam qui ne parle que de fêlures n'en montre aucune. Il est un peu trop beau quand il souffre pour souffrir vraiment. Mais cela reste entre nous. Entre intimes.

Vincent Picot

Concerts les + vus

Où Sortir ?

  • Le Rex Club 5 boulevard Poissonnière, 75002 Paris Situé dans le deuxième arrondissement de Paris, le Rex Club est depuis plus de vingt ans un lieu (...)
  • Le Dude 214 rue saint-maur, 75010 Paris 10e arrondissement

  • La Belle Vie Saint-Martin 121 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris

  • La Mécanique Ondulatoire 8 passage Thiéré, 75011 Paris

En direct du blog

L’Electro Freak Show des Dirty Honkers revient faire un tour à La Java. Dirty Honkers est né de la collision de deux planètes : celle du hip hop / rave et celle du jazz. Le groupe alors composé d’étrangers venus des quatre coins du monde est aujourd’hui basé à Berlin. Leur style musical combine des éléments électroniques et une bonne dose de swing, (...)
Visiter le blog de LYLO

Concerts du jour à Paris

Concerts à la carte: aujourd'hui à Paris et en Île-de-France

Anciens numéros

Octobre 2012, la parution du magazine LYLO s'interrompt.
En attendant qu'elle reprenne, retrouvez les 72 derniers numéros du Lylo papier. Un must!


Voir les archives des anciens numéros

LYLO,

Un fond rétro, une touche de modernité, deux doses d'humour et beaucoup de bonne humeur.

Bien agiter avant de sortir.

un agenda participatif

Artistes, professionnels, amateurs passionnés, toutes vos contributions sont les bienvenues.

A vous de jouer.

hors des sentiers battus

Depuis toujours, nous mettons en avant la scène alternative et les lieux où sortir.

Partagez notre curiosité.