L'agenda parisien de vos concerts, de vos musiques, de vos passions

3310 concerts à Paris et région parisienne dans 583 lieux

Prochains concerts en région parisienne : nos coups de coeur

  • Moh! Kouyaté au Café de la Danse le 5 mars

    Moh! Kouyaté au Café de la Danse le 5 mars

    Il a longtemps animé les soirées de la capitale guinéenne avec son groupe Conakry Cocktail. En 2007, il a posé ses valises en France pour prendre d'assaut la scène afro-jazz de Paris et raconter la difficulté de l'exil et l'instabilité du quotidien en Guinée. Ba Cissoko, Fatoumata Diawara, Piers Faccini et Vincent Segal se l'arrachent. Paris a trouvé son Prince de (...) lire la suite

  • Emy and the Bears + Montana + Studio Paradise à l'Olympic Café le 6 mars

    Emy and the Bears + Montana + Studio Paradise à l'Olympic Café le 6 mars

    Ce vendredi, trois groupes aux influences pop/rock et aux compositions musicales riches promettent un climat chaleureux et cotonneux. Vous serez bercés par des voix mélodieuses et légères, loin des chants rustres et imposants de virilité. La testostérone n'inondera pas la salle de l'Olympic Café cette fois-ci. Place aux vagues de claviers et guitares qui s'entremêlent (...) lire la suite

  • Mark Lanegan Band à l'Alhambra le 7 mars

    Mark Lanegan Band à l'Alhambra le 7 mars

    Mars attack ! Nul doute que Lanegan, la légende du rock alternatif US, va faire trembler les murs de l'Alhambra. L'ex-membre des Screaming Trees, Queens of the Stone Age et quantité d'autres combo de desperados, voix rauque de la scène de Seattle et pionnier du grunge - avec son grand pote Kurt Cobain, ils se plaisaient à taquiner le répertoire de l'orfèvre et bad boy du (...) lire la suite

  • Dorian Concept + Gordon au Badaboum le 7 mars - Gagnez des places

    Dorian Concept + Gordon au Badaboum le 7 mars - Gagnez des places

    Dorian Concept, alias Oliver Johnson, est un virtuose des machines électroniques et du clavier, à la frontière de l’électro et du jazz. Il vient présenter son deuxième album Joined Ends (Ninja Tune) le 7 mars. En préambule, le picard Gordon, fan du label Warp (il a partagé la scène avec Flying Lotus, Plaid ou encore Luke Vibert), viendra présenter son EP Bleu Merle (...) lire la suite

À la Une

Sympathie pour le diable

Mission du jour : infiltrer le karaoké de la Cantada, un bar du quartier Oberkampf qui s'autoproclame "le cabaret du néant". Le rock qui y passe est du genre lourd, noir et saturé. Hard, métal, gothique, toutes les chapelles sont représentées. La soirée, qui a lieu tous les premiers vendredis et troisièmes samedis du mois, s'intitule "Kara-K.O.", ce qui nous met déjà sur la piste : pas de pitié pour les vocalises, pas de quartier pour la musique... Les peintures aux murs et au zinc montrent des créatures zombiesques dévorant des cervelles ou donnant du plaisir à des squelettes en putréfaction. Un rien chargé, mais ravissant. Pendant que les clients boivent ce qui doit être du sang tiède de chauve-souris, nous descendons dans les profondeurs de la cave, gardée par un squelette tenant un glaive. C'est là qu'a lieu le grand sabbat des massacreurs de tubes batcave. On avise un bar et une salle où l'on peut s'attabler à un cercueil en verre. L'assistance est composée d'hommes en noir et de vampirellas plus ou moins spectaculaires – l'une porte une grande cape rouge, tel un petit chaperon rouge... sang. Bref, on est là entre gens de bonne société. La liste des morceaux va de AC/DC à Zodiac Windwarp en passant par Black Sabbath, Marilyn Manson, Judas Priest... Mais à ma grande surprise, on peut également s'égosiller sur Louis Armstrong, Madonna, INXS et Stevie Wonder ! Pas d’œillères chez les métalleux.

Ça commence fort avec un massacre à la tronçonneuse de Depeche Mode par un grand chevelu. Puis cris de gorets sur un morceau hard non identifié. La serveuse quitte son comptoir et hausse le niveau sur un Cure anxiogène. Puis un quinqua tout de cuir vêtu se ramasse en beauté (mais sans honte) sur Interpol. On le reverra quelques minutes plus tard, muni d'un fouet aux côtés d'une Draculetta ensanglantée dans une étrange chorégraphie érotico-macabre. Voilà qui décomplexe. L'assistance a beau être composée de nécrophiles et de fils de Satan, l'ambiance est décontractée. Et quelle tolérance ! Pas de jury cassant, pas de mauvaises notes, pas de sarcasmes. Chacun peut mutiler sa chanson préférée en toute impunité. Et nous alors ? On se lance sur Joy Division. La basse et la batterie martèlent les enceintes, le synthé cold wave nous glace le sang, nous sommes Ian Curtis une poignée de minutes ! Fin de la prestation, on se retourne : personne ne s'est pendu, le DJ sourit et Monsieur Cuir me fait un hochement de tête approbateur. Vivement le deuxième round dans deux semaines...

Vincent Picot

Concerts les + vus

Où Sortir ?

En direct du blog

Le 27 février, Maman rejoue Kill Bill et intègre le détachement international des vipères assassines : une tribu de filles prend d’assaut la scène de La Java ! Billie Brelok sera notre Black Mamba. D’origine péruvienne, elle a grandi à Nanterre où elle a été contaminée par le rap. Ses textes sont un harakiri permanent qui n’a pas le (...)
Visiter le blog de LYLO

Concerts du jour à Paris

Concerts à la carte: aujourd'hui à Paris et en Île-de-France

Anciens numéros

Octobre 2012, la parution du magazine LYLO s'interrompt.
En attendant qu'elle reprenne, retrouvez les 72 derniers numéros du Lylo papier. Un must!


Voir les archives des anciens numéros

LYLO,

Un fond rétro, une touche de modernité, deux doses d'humour et beaucoup de bonne humeur.

Bien agiter avant de sortir.

un agenda participatif

Artistes, professionnels, amateurs passionnés, toutes vos contributions sont les bienvenues.

A vous de jouer.

hors des sentiers battus

Depuis toujours, nous mettons en avant la scène alternative et les lieux où sortir.

Partagez notre curiosité.