Rock

Kakkmaddafakka

Sur scène et sur disque, le groupe se démène pour faire danser son auditoire, comme un Darwin Deez orchestral, un Vampire Weekend débridé...

  • Concert annulé

    Mercredi 15/04/2020 à 20:00

  • Concert annulé

    Lundi 12/10/2020 à 20:00

  • Jeudi 08/04/2021 à 20:00

Point Éphémère

200 quai de Valmy 75010 Paris

Salle de concert, salle de spectacle

Paris 10e arrondissement

MLouis BlancM 7bM 7

Voir la carteComment s'y rendre

Modifier les tarifs

À propos

Publicité

Kakkmaddafakka (NO / Bergen Mafia Records / Bubbles records) : Formé par 5 frères et amis, la formation pratique la dérision au quotidien et dans leur musique ; leur nom d’apparence mystérieuse est une retranscription néologique de ‘Cock Mother Fucker’, mais comme ils sont encore un peu jeunes et bien élevés, ils préfèrent annoncer ‘Party Animals’. Car oui, sur scène et sur disque, le groupe se démène pour faire danser son auditoire, comme un Darwin Deez orchestral, un Vampire Weekend débridé, ou mieux, comme si les Klaxons se payaient des imitations d’Abba, des Ronettes, de Blondie et des folklores scandinaves… Bref, ils ne se prennent pas au sérieux et pourtant ils vont rythmer votre été avec leurs riffs imparables et leurs mélodies faciles.

Le groupe Norvégien originaire de Bergen est de retour avec le premier extrait de son nouvel album ‘KMF’ prévu pour avril 2016.

Les membre de Kakkmaddafakka ont littéralement grandi sur scène. Âgés de 15 à 18ans, à leurs débuts en 2004, ils font désormais partie intégrante de la scène Norvégienne et se sont exportés à l’international avec succès. Les deux premiers albums ont été produits par Erlend Øye (Kings Of Convenience, The Whitest Boy Alive), mais pour cet album ce sont les frères Axel et Pal Vindenes qui se sont attelés à la production.

« Erlend avait déjà d’autres projets en cours, mais nous avons énormément appris avec lui, son travail nous influence au quotidien » explique Pal.
Il y’a eu quelques changements dans le groupe, avec l’arrivée d’un nouveau pianiste et le départ du « kakkmaddachoir » (les choristes/danseurs du groupe sur scène). Kakkmaddafakka évolue désormais sous le nom KMF. « Le nom Kakkmaddafakka et les choristes ont marqué l’histoire du groupe depuis toujours mais nous sentions qu’il était temps d’évoluer, nous n’avons pas peur du changement. Nous sommes très impatients de sortir ce nouvel album et nous avons hâte de montrer tout le chemin parcouru à notre public

Les artistes

Kakkmaddafakka

Kakkmaddafakka nous vient de Bergen en Norvège, tout comme leur producteur Erlend Oye (The Whitest Boy Alive, Kings of Convenience). Loin des compositions chill-out de ce dernier, le groupe s’offre avec »Hest« 9 des titres de pop/rock/funk absolument irrésistibles, entêtants et tellement easy qu’ils en feraient sourire un mort.
Formé par cinq frères et amis, la formation pratique la dérision au quotidien et dans leur musique ; leur nom d’apparence mystérieuse est une retranscription néologique de »Cock Mother Fucker«, mais comme ils sont encore un peu jeunes et bien élevés, ils préfèrent annoncer »Party Animals«. Car oui, sur scène et sur disque, le groupe se démène pour faire danser son auditoire, comme un Darwin Deez orchestral, ou mieux, comme si les Klaxons se payaient des imitations d’ABBA, des Ronettes, de Blondie, du Roi Lion et des folklores scandinaves…
Bref, ils ne se prennent pas au sérieux et pourtant ils vont rythmer votre été avec leurs riffs imparables et leurs mélodies faciles.

S'y rendre

Point Éphémère

200 quai de Valmy 75010 Paris

MLouis BlancM 7bM 7 à 190m

MJaurèsM 2M 5M 7b à 214m

Bus26genrvb302genrvb35genrvb350genrvb38genrvb39genrvb42genrvb43genrvb46genrvb48genrvb519genrvb54genrvb65genrvb75genrvb

Choisir un itinéraire

Signaler un changement

Renseignez votre e-mail pour que nous puissions vous répondre.

Retour