Classique

Offenbach La Perichole

  • Jeudi 19/12/2019 à 20:00

  • Vendredi 20/12/2019 à 20:00

  • Samedi 21/12/2019 à 19:00

  • Dimanche 22/12/2019 à 15:00

Château de Versailles

PLACE D'ARMES 78000 Versailles

Autre

Versailles 78

RerGARE DE VERSAILLES RIVE GAUCHERer c

Voir la carteComment s'y rendre

Modifier les tarifs

À propos

Publicité

OFFENBACH : LA PERICHOLE Opéra mis en scène Distribution Aude Extrémo La Périchole Stanislas de Barbeyrac Piquillo Alexandre Duhamel Don Andrès de Rebeira Eric Huchet Don Miguel de Panatellas Anas Seguin Don Pedro de Hinoyosa Sebastian Monti Premier notaire, Le Marquis François Pardailhé Deuxième notaire Olivia Doray Cousine Guadalena, Dame d'honneur Manuelita Julie Pasturaud Cousine Berginalla, Dame d'honneur Frasquinella Marie-Thérèse Keller Dame d'honneur Ninetta Adriana Bignagni Lesca Cousine Mastrilla, Dame d'honneur Brambilla Ch�ur de l'Opéra National de Bordeaux Les Musiciens du Louvre Marc Minkowski Direction musicale Salvatore Caputo Chef de ch�ur Romain Gilbert Dramaturgie et mise en scène Mathieu Crescence Scénographie et costumes Décors et costumes réalisés par Ateliers de l'Opéra National de Bordeaux . Version en deux actes. On fête en 2019 le 200e anniversaire de la naissance d'Offenbach, cet Allemand devenu Français par ordre personnel de Napoléon III, qui fit danser et chanter la France du Second Empire. Il livra en 1868 une nouvelle composition au livret bien osé de Meilhac et Halévy : La Périchole , qui connut vite un considérable succès. Cette chanteuse des rues et son amoureux Piquillo vont être les jouets du Vice-Roi du Pérou : tombé sous le charme de la Périchole, il en fait sa dame d'honneur, pendant que son Intendant recrute Piquillo pour épouser la future favorite du prince et sauver les apparences : voici les amoureux (ivres) mariés l'un à l'autre sans le savoir ! Quiproquos et rebondissements s'ensuivent dans une musique pétillante, qui fera triompher l'amour et la bouffonnerie. Marc Minkowski s'est fait le champion d'Offenbach et, grâce à la mise en scène alerte de Romain Gilbert, mène la soirée tambour battant ! Spectacle en français surtitré en français et en anglais Catégorie Accès VIP : Les premiers rangs, meilleures places de la salle ainsi qu'une coupe de Champagne et le programme offert. Catégorie Prestige : de très bonnes places ainsi qu'une coupe de Champagne et le programme offerts.

Les artistes

Jacques Offenbach

acques Offenbach est un compositeur français du XIXème siècle ; il est également violoncelliste. Il s’impose comme le créateur de l’opéra-bouffe français.

Offenbach est né en Allemagne d’un père musicien, cantor d’une synagogue, qui adopte le nom de sa ville d’origine, Offenbach-am-Main, en vertu d’un décret napoléonien. Très tôt, Jacob Offenbach se montre particulièrement doué pour le violoncelle, ce qui décide son père à l’envoyer étudier à Paris. Offenbach entre au Conservatoire en vue de devenir soliste, mais son comportement dissipé l’en fait exclure au bout d’un an. Grâce à son talent, il se produit tout de même en concert – non sans avoir francisé son prénom – puis intègre l’orchestre de l’Opéra-Comique dans lequel il joue en parallèle de sa propre carrière.

Il se fait connaître grâce à des mélodies légères, et devient directeur musical de la Comédie française en 1847. Huit ans plus tard, il décide d’ouvrir son théâtre afin d’y produire ses œuvres : la salle des Bouffes-Parisiens, inaugurée en 1855. C’est là qu’est créé avec succès le premier opéra-bouffe d’Offenbach, Orphée aux Enfers (1858). Ses opéras suivants (La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Vie parisienne, Les Brigands) sont tout aussi bien accueillis. Attentif au goût du public, Offenbach se tourne ensuite vers l’opéra-bouffe-féérie (Le Roi Carotte) puis vers l’opéra patriotique (La Fille du Tambour-Major).

Offenbach meurt quelques mois avant la première de l’opéra qui lui apportera la reconnaissance à laquelle il aspirait tant, Les Contes d’Hoffmann – l’un des opéras français les plus joués de nos jours.

Anas Seguin

Révélation Artiste Lyrique 2014 de l’ADAMI.
Après des études de piano et de trompette, Anas Séguin obtient son DEM de chant lyrique mention «Très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury » dans la classe de Sophie Hervé puis est admis premier nommé au CNSMDP dans la classe de Malcom Walker. Il termine actuellement ses études à la Queen Elisabeth Music Chapel auprès de José Van Dam.
Il est lauréat de nombreux concours nationaux et internationaux (Arles, Flame, Amitiés Lyriques) dont entre autres le concours de l’UPMCF dans la catégorie excellence, il obtient le 1er Prix ainsi que le Prix «Jeune Espoir» du C.F.P.L et le Prix de l’association Edward Marshall. Mais aussi un 1er Prix dans la catégorie Mélodie au concours international de Chant lyrique en Marmandais. Et dernièrement un 3ème Prix au Concours International de Chant de Toulouse. En Juillet 2014, il participe à la 1ère masterclass de Ludovic Tézier à l’Opéra National de Nancy Lorraine, et chante avec l’Orchestre Symphonique de l’Opéra de Nancy sous la direction de Michael Balke. Anas Séguin a également participé à la résidence Mélodie et Création pour l’Académie du Festival d’Aix en Provence en Juin 2016
En concert, il chante les Requiem de W.A.Mozart et J.Brahms ,la Missa Di Gloria de G.Donizetti, le Requiem de G.Fauré avec l’Orchestre Régional de Cannes sous la direction de Wolfgang Doerner. Féru de Lieder et de mélodies, il a l’occasion de chanter l’intégrale du cycle Die Schöne Müllerin de F.Schubert au Petit Palais à Paris.Il est également invité à se produire dans différents Festivals (Arles, Montpereux) notamment au Festival Européen Jeunes Talents 2014 à l’Hôtel de Soubise pour un concert avec Dame Felicity Lott.
En Mars 2016 il est invité par Raymond Duffaut à l’Opéra Grand Avignon pour le Concert Jeune Tremplin mise en scène par Nadine Duffaut. En août 2014 Anas chante le rôle de Papageno dans Die Zauberflöte de W.A.Mozart au Festival Lyrique en Marmandais. Par ailleurs il chante le rôle de Jolie-Coeur dans une Production du Philtre de D.F.E.Auber à l’Opéra de Marseille.Il est également le rôle-titre dans Aleko de S.Rachmaninov à l’Opéra de Clermont Ferrand, et reprends le rôle de Papageno au Théatre du Pin Galant de Mérignac en Mars 2015. En Janvier 2016 il est Arlequin dans l’Aiglon de A.Honegger et J.Ibert à l’Opéra de Marseille. En 2017/2018 il sera Rodomonte dans Orlando Paladino de J.Haydn à l’opéra de Fribourg et Lausanne, Florestan dans Véronique de A.Messager à l’Odéon de Marseille, un Député Flamands dans Don Carlo de G.Verdi à L’Opéra de Marseille, Il Conte Almaviva dans Le Nozze di Figaro de W.A.Mozart avec Opéra Éclaté notamment à l’opéra de Clermont-Ferrand et à l’Opéra de Massy.

S'y rendre

Château de Versailles

PLACE D'ARMES 78000 Versailles

RerGARE DE VERSAILLES RIVE GAUCHERer c à 483m

Bus171genrvb

Choisir un itinéraire

Signaler un changement

Renseignez votre e-mail pour que nous puissions vous répondre.

Retour