Jazz

Maisons-Laffitte Jazz Festival 2019

Retrouvez la 14ème édition du Maisons-Laffitte Jazz Festival, l'un des plus importants festival de jazz en Ile-de-France, proposant les grands noms de la scène jazz française et internationale ainsi que les sensations la nouvelle génération.

  • Vendredi 14/06/2019 à 20:45

  • Samedi 15/06/2019 à 18:30

  • Samedi 15/06/2019 à 20:45

  • Dimanche 16/06/2019 à 18:30

  • Dimanche 16/06/2019 à 20:45

  • Mardi 18/06/2019 à 19:00

  • Mercredi 19/06/2019 à 20:45

  • Jeudi 20/06/2019 à 20:45

  • Vendredi 21/06/2019 à 20:45

  • Samedi 22/06/2019 à 20:45

  • Dimanche 23/06/2019 à 18:30

  • Dimanche 23/06/2019 à 20:45

Ancienne Église

Place de la Vieille-Eglise 78600 Maisons-Laffitte

Église

Maisons-Laffitte 78

RerGARE DE MAISONS LAFFITTERer aTrans l

Voir la carteComment s'y rendre

20 €Prix tout public

99 €Pass Tous Concerts (11 concerts dont 1 gratuit)

65 €Pass 1er Week-End (5 concerts)

65 €Pass 2ème Week-End (6 concerts dont 1 gratuit)

15 €Abonnés (Saison Culutrelle ML et Théâtre de Satrouville)

10 €Etudiants / Chomeurs

Modifier les tarifs

À propos

Publicité

Placé sous le signe de l'excellence, le festival a été repéré comme l’un des plus importants festival de jazz en Île-de-France l’année passée. Cette 14ème édition propose un plus grand nombre de concerts avec notamment en ouverture un concert ''événement'' où nous aurons l'honneur d'accueillir Richard Bona, Sylvain Luc et Nicolas Viccaro ! Seront parmi nous les grands noms de la scène jazz française et internationale ainsi que les sensations de la nouvelle génération. Hommages, notamment à Michel Petrucciani pour les 20 ans de sa disparition, voyages au cœur de la Nouvelle-Orléans, concert gratuit pour la Fête de la musique, spectacle jeune public, présence de légendes du jazz pour des concerts exceptionnels : cette nouvelle édition promet un rendez-vous musical et festif incontournable à tous les amoureux de jazz !

PROGRAMMATION :

CONCERT ÉVÉNEMENT RICHARD BONA / SYLVAIN LUC / NICOLAS VICCARO
VEN. 14 JUIN - 20h45 - Parc du Château de Maisons
Depuis toujours, le jazz a l’habitude de former des « super groupes » réunissant sur scène pour un temps plus ou moins long des musiciens venus de différentes formations. Pour cette soirée d’ouverture, le festival propose la réunion de monstres sacrés du jazz pour un concert événement exceptionnel : le bassiste Richard Bona, le guitariste Sylvain Luc et le batteur Nicolas Viccaro.
Line up : Richard Bona (Basse), Sylvain Luc (Guitare), Nicolas Viccaro (Batterie)

LOU TAVANO TRIO
SAM. 15 JUIN - 18h30 - Ancienne Eglise
Littéralement habitée par ses chansons et douée d’un charisme hypnotique, Lou Tavano, nouvelle sensation du jazz vocal parisien, confie volontiers que c’est en concert, sur scène, que son art prend toute son ampleur. Elle reste avant tout une conteuse, une diseuse de mots qu’elle savoure et déploie dans le seul but d’aller chercher la justesse et l’émotion que renferme chaque texte.
Line up : Lou Tavano (Chant), Alexey Asantcheeff (Piano), Guillaume Latil (Violoncelle)

ZIV RAVITZ TRIO
SAM. 15 JUIN - 20h45 - Ancienne Église
Après avoir sillonné les routes du jazz une décennie durant aux côtés des meilleurs, le batteur se révèle aujourd’hui dans la peau du leader. Il réussit à insuffler une dynamique sans contrebasse ni piano, tout en trouvant un équilibre entre les peaux de la batterie, l’apport harmonique de la guitare et le contrepoint du soufflant au saxophone.
Line up : Ziv Ravitz (Batterie), Will Vinson (Saxophone), Federico Casagrande (Guitare)

YOM
DIM. 16 JUIN - 18h30 - Ancienne Église
Clarinettiste virtuose et inspiré, Yom n’a eu de cesse d’explorer nombre d’esthétiques musicales. Du klezmer traditionnel revisité aux musiques électroniques, en passant par le rock ou la musique classique, cet insatiable touche à tout ne perd cependant jamais de vue sa vision de la musique qui le conduit depuis quelques années à s’inspirer des musiques sacrées pour faire évoluer son langage.
Line up : Yom (Clarinettes, composition), Régis Huby (Violon), Frédéric Deville (Violoncelle)
Clarinettiste virtuose et inspiré des musiques sacrées, Yom n’a eu de cesse d’explorer nombre d’esthétiques musicales, du klezmer traditionnel revisité aux musiques électroniques en passant par le rock ou la musique classique.

ULF WAKENIUS - HOMMAGE À WES MONTGOMERY
DIM. 16 JUIN - 20h45 - Ancienne Eglise
Du Brésil à la Corée du Sud, Ulf Wakenius, Leonardo Corradi et Tony Match font le tour du monde avec leur hommage à Wes Montgomery. Ce trio unique célèbre l’esprit de l’illustre guitariste, véritable soulful jazz dans un spectacle qui groove !
Line up : Ulf Wakenius (Guitare), Leonardo Corradi (Orgue), Tony Match (Batterie)

LOCO CELLO
MER. 19 JUIN - 20h45 - Camping international
Loco Cello propose une aventure musicale ambitieuse qui tisse des liens étroits entre la musique classique, le jazz, et les musiques du monde. Quatre musiciens respirent ensemble et réinventent la notion de quatuor à cordes en associant deux guitares, un violoncelle, et une contrebasse, autour d’une musique de chambre aérienne à la fois mélodique et swing.
Line up : Samuel Strouk (guitare), François Salque (violoncelle), Adrien Moignard (guitare), Jérémie Arranger (contrebasse)

LAURENT COULONDRE / LINLEY MARTHE / ANDRE CECCARELLI - HOMMAGE À MICHEL PETRUCCIANI
JEU. 20 JUIN - 20h45 - Salle Malesherbes
Laurent Coulondre rend hommage à l’un des musiciens qui a le plus marqué son parcours de musicien et de jazzman : Michel Petrucciani. A l’occasion des vingt ans de la disparition de celui qui fit comprendre au monde qu’on pouvait être français et néanmoins jazzman exceptionnel, le jeune prodige des claviers fait appel à Jérémy Bruyère et André Ceccarelli pour faire revivre le répertoire du pianiste aux os de verre.
Line up : Laurent Coulondre (Piano), Linley Marthe (Basse/Contrebasse), André Ceccarelli (Batterie)

NOLA FRENCH CONNECTION
VEN. 21 JUIN | FÊTE DE LA MUSIQUE - Concert Gratuit - 20h45 - Salle Malesherbes
NOLA French Connection est un groupe de 9 musiciens parisiens qui s’inspire directement des brass-band louisianais. Mêlant hip-hop, funk et jazz, il se focalise sur le jeu d’ensemble et déploie une énergie puissante et communicative. L’occasion pour le public de s’imprégner pleinement de la culture musicale de la Nouvelle-Orléans.
Line up : Hippolyte Fere (Trompette/Chant), Gabriel Levasseur (Trompette/Chant), Nicolas Benedetti (Trombone/Chant), Michael Ballue (Trombone/Chant), Bastien Weeger (Sax/Chant), Antonin Violot (Grosse Caisse), Florent Berteau (Caisse Claire), Jonas Real (Sousaphone)

TCHAVOLO SCHMITT QUARTET
SAM. 22 JUIN - 20h45 - Salle Malesherbes
Unanimement respecté dans la communauté des musiciens manouches, considéré comme l’un des plus talentueux et plus purs héritiers de Django Reinhardt, Tchavolo Schmitt se prête au jeu de l’invité surprise, en partageant la scène avec d’autres artistes de son choix. C’est ici l’art de créer dans l’instant et dans le partage qui est recherché par l’artiste, cette tension virtuose des plus grands soirs, l’essence même du jazz manouche.
Line up : Tchavolo Schmitt (Guitare), Laurent Zeller (Violon), Julien Cattiaux (Guitare), Claudius Dupont (Contrebasse)

Clôture exceptionnelle spéciale « Nouvelle Orléans »
CECIL L. RECCHIA
DIM. 23 JUIN - 18h30 - Salle Malesherbes
Pour cette soirée de concerts dédiés à La Nouvelle Orléans, Cecil L. Recchia rend hommage à la diversité particulière des rythmes de la Crescent City ainsi qu’à ses compositeurs. La chanteuse nous invite à un concert dans un club de Bourbon Street.
Line up : Cecil L. Recchia (Vocal), Pablo Campos (Piano), Edouard Pennes (Contrebasse), David Grebil (Batterie), Malo Mazurié (Trompette)

HUGH COLTMAN
DIM. 23 JUIN - 20h45 - Salle Malesherbes
Pour cette soirée de concerts dédiés à La Nouvelle Orléans, Hugh Coltman, lauréat de la plus belle voix aux Victoires du Jazz 2017, nous plonge dans la ville et nous y fait voyager pour ce concert exceptionnel.
Line up : Hugh Coltman (Voix), Frédéric Couderc (Clarinette / Baryton), Jérôme Etcheberry (Trompette), Jerry Edwards (Trombone), Didier Havet (Soubassophone), Freddy Koella (Guitare), Gael Rakotondrabe (Piano), Raphaël Chassin (Batterie)

LE OFF !

APÉROS-JAZZ
TOUS LES SOIRS DE CONCERTS
A PARTIR DE 18H30 I Dans les jardins de l’Ancienne Eglise et de la Salle Malesherbes
Toute l’équipe de la crêperie « La Bonne Humeur » vous accueille tout au long du festival avant et après les concerts pour vous restaurer et vous rafraîchir au son des meilleurs Jazz Bands Mansonniens.

JAZZ BRUNCH À L’HOTEL IBIS
avec THE MEETING
DIM. 2 JUIN - à partir de 11h
Au programme, le lyrisme de Louis Armstrong, les envolés de Sidney Bechet ou encore Benny Goodman, sans oublier Glenn Miller et Fats Waller pour ce groupe composé de jeunes stars du Swing.
Malo Mazurié (Trompette), César Poirier (Saxophone), Dave Blenkhorn (Guitare), Edouard Pennes (Contrebasse), David Grebil (Batterie)
Hotel Ibis, 2 rue de Paris, 78600 Maisons Laffitte
Réservations Tél. 01 39 12 20 20

Projection de SWING de Tony Gatlif, 2002
MAR. 18 JUIN - à partir de 19h
Max, un garçon de dix ans, se découvre une passion pour le jazz manouche. En vacances chez sa grand-mère, il se rend dans le quartier des gitans pour faire l'acquisition d'une guitare. Le temps d'un été, Max fera, auprès de Miraldo (joué par Tchavolo Schmitt), un musicien virtuose, l'apprentissage de la musique et de la culture manouche. Par ailleurs, il connaîtra ses premiers émois amoureux aux côtés de l'énigmatique Swing, une fille de son âge.
Film sélectionné au Festival International du film de Berlin en 2002.
Tchavolo Schmitt sera en concert le 22 juin à 20h45 Salle Malesherbes.
Renseignements : 09 65 32 92 42

En savoir plus

Les artistes

Yom

Libérez la force rose fluo qui sommeille en vous !

L’amour fraternel et mystique, passionnel et pacifiste, utopiste et universel... L’amour comme salut de l’Humanité, roi tout puissant d’un monde apaisé, sans murs et sans haine, sans écrans virtuels déshumanisants... L’amour comme nouvelle religion dadaïste d’une galaxie rose fluo, régie par les rayons bienfaisants d’un Dieu en forme de boule à facettes de la taille d’une planète... WELCOME TO THE EMPIRE OF LOVE !

Dans cette nouvelle aventure, notre super-héros de l’amour, celui-là même qui s’était proclamé, avec l’album éponyme et dans une grande rasade d’auto-dérision, New King Of Klezmer Clarinet, se réinvente encore. Prolongeant la démarche du précédent With Love, qui repoussait déjà les frontières du genre, le clarinettiste french touch bascule du côté d’un jazz dancefloor aussi lyrique que psychédélique. Plus oriental que jamais, il redessine les contours rêvés d’un Empire ottoman futuriste à l’ère post-disco, dans un love-trip sensible hanté par une clarinette en transe électro.

On y retrouve cette pâte mélodique et harmonique clairement identifiable, marquée par les musiques d’Europe centrale et orientale. Le jeune musicien, qui a encore mûri sa maîtrise instrumentale, en célèbre ici toutes les riches traditions ornementales, modes de jeu typiquement klezmer, balkaniques ou turcs. Ce florilège amoureux et virtuose est mis en valeur par le son pur de sa clarinette, à peine altéré par de légers effets de réverb. Les mélodies jaillissent, envoûtantes. Elles sont soutenues, sur trois titres, par une section de cordes soyeuses, et, sur trois autres, par les mélismes hauts-perchés d’une soprano colorature (Julie Mathevet). Dans le même temps, et c’est toute la force du projet, Yom opte pour une production électro claire et franche, qui ne laisse aucun doute sur sa modernité. Plus qu’une simple couleur, elle est au coeur même de ses compositions et de leurs rythmiques étourdissantes, tapissées de beats digitaux et de puissantes basses Moog. Déjà soliste et compositeur, Yom se positionne donc aussi, désormais, comme un producteur, au sens anglais du terme puisqu’il a tout réalisé lui-même _ programmations de batterie, séquences de synthés... Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il a choisi de masteriser "The Empire Of Love" dans le même studio londonien (The Exchange) que les disques de quelques groupes emblématiques de la French touch comme Daft Punk, Justice ou Phoenix. On peut donc parler de véritable tournant électro dans la discographie de Yom, qui avait déjà commencé à libérer sur scène ces influences technoïdes.

Ces dernières servent avec humour et puissance cette nouvelle utopie impériale, calquée, au fil des titres, sur les grands thèmes initiatiques de l’Odyssée. Yom élabore ainsi sa propre mythologie, jusqu’à l’irruption, inédite dans son univers musical, de voix humaines aux échos surnaturels : celle d’une sirène au timbre tellurique (la soprano colorature) ou celle, plus suave, d’une hôtesse de l’air spatiale, qui donnent une touche chaude et singulière à cette quête androïde. Mais aussi le cri d’urgence, désespéré et comminatoire, d’un robot androgyne qui scande, sur le très noir "The Crossing" :

“Knock down the walls Knock down the fences Open the gates Open the fucking doors of love !”

A la croisée de l’électro rock le plus violent et de la dance orientale la plus groovante, cette virée intersidérale exaltée nous fait ainsi traverser les territoires les plus sombres avant de passer le seuil rêvé de l’Empire Of Love. Le disque tournoie dans l’espace, comme les anneaux de Saturne, pour diffuser ses ondes exaltées le plus loin possible.

S'y rendre

Ancienne Église

Place de la Vieille-Eglise 78600 Maisons-Laffitte

RerGARE DE MAISONS LAFFITTERer a à 622m

TransGARE DE MAISONS LAFFITTETrans l à 622m

Bus262genrvb272genrvb

Choisir un itinéraire

Signaler un changement

Renseignez votre e-mail pour que nous puissions vous répondre.

Retour