Rock

Soirée Label Kernel Panic Records // Staircase Paradox, Venice Bliss et Computers Kill People

Le Collectif Kernel Panic Records vous invite à un showcase privé pour fêter sa 4ème bougie, ce 5 décembre, 19h à La Dame de Canton.

  • Jeudi 05/12/2019 à 19:00

  • Jeudi 09/04/2020 à 19:00

La Dame de Canton

Port de la Gare 75013 Paris

Bateau, Péniche (150 places)

Paris 13e arrondissement

MQuai de la GareM 6

Voir la carteComment s'y rendre

Gratuit !

Le demi est à 4 €

Ajouter un tarif

À propos

Publicité

Au programme : Computers Kill People, Venice Bliss et Staircase Paradox

STAIRCASE PARADOX
« Ce quatuor mixte a comme objectif déclaré d’écrire des « pop songs » intemporelles. Mêlant passion, agressivité et mélancolie à des mélodies entêtantes, il en résulte un mélange « paradoxal » entre My Bloody Valentine, Metric, Smashing Pumpkins, Warpaint, Radiohead et The Smiths. En perpétuelle recherche de complexité et de simplicité, d’introspection et d’universel, de lumière et d’obscurité, le groupe se construit comme l’impossible « paradoxe de l’escalier » sans fin d’Escher. » – Rockawa

VENICE BLISS
« Derrière le ton de ces petits branleurs de Venice Bliss se cachent quatre Parisiens fous de musique, et pas si insouciants que ça. Oui, car en réalité, chacun d’entre eux a déjà vécu une tripotée d’expériences en groupes. Débuté en 2015 avec l’EP Pleasure vs Madness, le projet a fait des allers retours entre musique pour skateurs cachés derrière leurs cheveux gras à boys band-rock garage plus lumineux, tirant sur l’indie rock revendicatif.Autour du projet de Yome, le chanteur du band, on trouve surtout une furieuse joie de vivre, coûte que coûte, et une tendance à chier dans les bottes des réacs et des imposteurs. Le message réside au moins dans l’envie de se sortir les doigts et de crier un bon coup. A la recherche de cette satanée passion. » – Sourdoreille

COMPUTERS KILL PEOPLE
« Suite à un dérèglement climatique d’ampleur mondiale, le désert californien a investi les rues de Paris. Jugeant l’homme responsable de ce désastre, les grands dirigeants décidèrent que l’avenir s’incarnait dans la machine, asservissant ainsi l’humanité et annihilant toute forme d’art. Mais un quatuor d’irréductibles opère résistance. Computers Kill People reste fidèle à ses aspirations les plus profondes : jouer du rock, le célébrer et le porter en drapeau, sans la moindre concession. Alors, comment trouver sa place dans ce monde déréglé ? Les decibels qui jaillissent de leurs amplis sont peut-être la clé de leur salut ! » – Clément Duboscq (FIP/New Noise)

Les artistes

Computers Kill People

Situés entre le son massif et racé de Queens of the Stone Age et les guitares nerveuses et tranchantes de Smashing Pumpkins, Computers Kill People s’est forgé son identité. Les parisiens délivrent un rock efficace et puissant, et distillent un rock alternatif brut, emmenés par Ludwig au chant et à la guitare. C’est ce dernier qui fonde le groupe en 2010 en compagnie de Cherwin à la batterie. Ils sont bientôt rejoints par Guillaume à la guitare lead et Vincent à la basse.

Confortés dans leur démarche par l’ambiance de leurs concerts, le groupe publie son premier EP mi-2012. Intitulé «The Fun Machine», celui-ci est entièrement auto-produit et est disponible gratuitement sur ce site. Depuis, ils enchaînent les dates. Leurs objectifs : faire danser les filles, faire transpirer les garçons, et réhabiliter le rock crasseux aux yeux du public. «Puisqu’après tout, nous ne sommes pas des machines».

S'y rendre

La Dame de Canton

Port de la Gare 75013 Paris

MQuai de la GareM 6 à 250m

MBercyM 14M 6 à 576m

RerBIBLIOTHEQUE F. MITTERRANDRer c à 664m

TransGARE DE BERCYTrans r à 605m

Bus132genrvb20genrvb24genrvb325genrvb62genrvb64genrvb87genrvb89genrvb

Choisir un itinéraire

Signaler un changement

Renseignez votre e-mail pour que nous puissions vous répondre.

Retour